Autobiographie Collective

Similairement à nos cellules, chaque échange humain est unique; toutefois, ces relations permettent une continuelle croissance individuelle au sein de la société. N’est-ce pas ici une façon de relier l’importance et la nécessité des interactions cellulaires et humaines afin d’en assurer la symbiose? 

L’œuvre Autobiographie collective de Nicole Haché témoigne de son savoir et de sa sensibilité face aux relations interpersonnelles et à l’importance d’une symbiose collective.

Son œuvre célèbre la diversité, et permet une réflexion vis-à-vis de l’importance du rôle de chacun dans la société.  (Voir démarche complète plus bas)​

L’installation Autobiographie collective a été créée lors d’une résidence de création interculturelle réunissant des artistes des communautés autochtones, francophones et anglophones du Nouveau-Brunswick (Canada) dans la communauté de la Première nation Metepenagiag, Caraquet et Saint-Jean. Autobiographie collective fait partie de l’exposition  Elisgenooasig, Entre : Croiser, Lacer, Lier; Inter : Fuse, Lace, Relate regroupant le travail de trois artistes et explore le dialogue autour d'expériences partagées en s’immergeant dans une autre communauté.
 
Pour ce projet d’installation, Nicole Haché se consacre davantage à une méthodologie qui examine les liens imperceptibles des interactions humaines en société, tout comme la vie cellulaire du corps humain. 
 
Dans chaque communauté, Nicole va à la rencontre des gens et documente à l’aide de photographies plusieurs individus. Cet effort devient un échantillonnage de données nécessaires à sa recherche artistique, mais surtout une façon pour l’artiste de rencontrer, de comprendre et d’interagir avec les communautés. 
 
Œuvrant autrefois comme technologiste en laboratoire médical, celle-ci conjugue l’histologie à une démarche artistique qui entrelace le savoir et la créativité. Ses échantillons et son livre d’étude, réunis en exposition, témoignent de son passé et partagent l’intimité de ses archives personnelles. La coloration trichrome de Masson utilisée pour la coloration des cellules devient une inspiration chromatique. L’originale démarche artistique de Nicole reflète directement son travail en laboratoire et devient l’espace où les recherches scientifique et visuelle se rencontrent. 
 
L’installation Autobiographie collective témoigne de son expérience et de sa sensibilité face aux relations interpersonnelles et à l’importance d’une symbiose collective tout en célébrant la diversité.
 
Cette exposition est un projet de commissariat du collectif 3E formé d’Emilie Grace Lavoie , d’Emma Hassencahl-Perley, et d’Erin Goodine. Ce projet a été rendu possible grâce à la contribution de la province du Nouveau-Brunswick, ArtsLink NB, l’Association acadienne des artistes professionnel.le.s du Nouveau- Brunswick (AAAPNB), Mawi’art: Wabanaki Artist Collective, la fondation Sheila Hugh MacKay Foundation, le Centre des Arts de Saint-Jean et le parc Metepenagiag Heritage Park.